Je supprime mon compte Facebook définitivement – Se déconnecter est-il si simple ?

Supprimer son compte Facebook ? J’ai ouvert, il y a quelques mois, un compte et une page Facebook. La grande majorité d’entre vous y est, alors pour être plus proche de vous, je me suis dit qu’outre passer mon aversion pour les réseaux sociaux serait une bonne idée… Et quelle idée !

Ça sera la dernière fois que je vous en parle !!

Pourquoi ne suis-je pas fan des réseaux sociaux ?

J’ai changé de vie pour une raison essentielle : beaucoup de choses de l’ancienne ne me plaisaient plus.

Pour mémoire, je suis informaticien, j’avais un magasin d’informatique sur la Côte d’Azur, à Fayence, exactement… Les affaires marchaient bien. J’ai eu du mal à me faire entourer et donc à déléguer.

Dans cette aventure, j’ai pu compter sur mon père et ma secrétaire pour m’épauler, mais pour les parties techniques et gestion de la boite, c’était à moi de trancher… sans compter les clients qui m’appelaient sur mon portable, les mails et les diverses notifications du Dieu smartphone… Stop !

Aujourd’hui, je ne supporte plus entendre un téléphone sonner et ma surdité, bien que légère, rend l’expérience de la conversation téléphonique encore plus insupportable !

Quand la charge mentale arrive à son maximum, vous pétez un câble !

Ajoutez à cela les nombreuses notifications sans intérêts de vos “amis” Facebook qui vous expliquent qu’ils sont fiers de manger du cochon, qu’il y a un nouveau scandale pédophile, un énième jeu de mots éculé (pléonasme ?), une chaine à ne pas rompre au risque de devoir vivre en Trafic jusqu’à la fin de ses jours… Hé ! 5 minutes dans la journée, vous allez me lâcher la grappe et me laisser exister ?

Même si j’adore la charcuterie, les enfants et les jeux de mots, ça ne justifie pas qu’on interrompt toutes les 5 minutes ! Et même pour me dire qu’on m’aime comme pour m’insulter, il n’y a pas d’urgence ! Combien de fois ai-je pensé à supprimer mon compte Facebook !

Qu’est-ce que je reproche aux réseaux sociaux, finalement ?

Ils ne sont que ce que nous en faisons.

Tout n’est pas à jeter à la poubelle ! Dire “Facebook, c’est de la merde”, non… Dire que les gens s’en servent à des fins qui ne m’intéressent pas, carrément !

Facebook est une victime collatérale de mon ras-le-bol à mon hypersollicitation.

Les réseaux sociaux sont-ils les vrais responsables ?

Non, bien évidemment… Pour aller au bout des choses, je dirais que le seul responsable de mon mal-être à ce sujet, c’est moi ! Je suis intimement convaincu que nous sommes responsables de notre bonheur et qu’il est de notre devoir d’envoyer paitre les choses / gens qui nous emmerdent !

Alors, pourquoi accuser les réseaux sociaux ?

Vous m’emmerdez avec ces questions que je me pose ! Mais la question est légitime !

Dans mes rêves les plus fous, j’imagine vivre sans téléphone portable !! Pas seulement supprimer mon compte Facebook ! Parce que le vrai responsable, c’est le téléphone !

Nous sommes des victimes consentantes de ce boulet au pied !

Alors oui, en 2019, il faut pouvoir être joignable tout le temps, parce que socialement, c’est inadmissible de ne pas l’être ! Nous avons perdu patience en ce qui concerne l’accès à l’information, si bien qu’on s’appelle pour savoir si on a pris le pain ! Présomption de culpabilité ! Martyrisassions domestique ! Détendez-vous, je plaisante… mais à peine !

Aujourd’hui, le mot de passe est dépassé… Pour accéder à votre compte iCloud, votre compte en banque, que sais-je… vous devez vous identifier avec deux terminaux. C’est ce qu’on appelle l’identification à deux facteurs. Soit vous recevez un simple SMS, soit une appli vous sollicite pour autoriser une connexion, un paiement… C’est génial ! C’est simple et ça résout en partie les problèmes de sécurité liés au mot de passe.

Comme je n’ai que 18 ans et 197 mois (à 12 jours près !), il ne m’est encore pas permis de me retirer au fin fond du Portugal pour aller y bêcher 4 patates et vivre loin du tumulte du monde !

Au contraire, je suis un actif, digital nomade puisque c’est le terme consacré, et comme mes affaires sont sur Internet, je me dois d’être connecté…

Comment gérer ce bourbier ?

Ce n’est pas simple !

Aujourd’hui, vivre sans téléphone est un véritable défi.

“Oui, mais comment on faisait avant !?”

Ne bouge pas ! Je vais t’expliquer !

  • Avant, quand tu tombais en panne sur l’autoroute, t’avais une borne… Certes elle était peut-être à une borne, mais tu marchais… pas le choix…
  • Tu n’appelais pas ton conjoint savoir s’il avait pris le pain… Tu te laissais surprendre ou alors tu prenais les devants !
  • Quand tu devais joindre quelqu’un, tu l’appelais sur un fixe ! Et tu avais plein de numéros en tête ! Et les plus organisés d’entre nous avaient un calepin… (Le féminin de “calepin”, c’est ?)
  • Tu étais tout simplement patient…

Alors quand on me dit “c’était mieux avant !” avec un téléphone dans la poche, j’ai un peu l’impression d’être pris pour une bille !

Ma démarche n’est pas un retour à un temps jadis dont j’ai la nostalgie ! Pas du tout ! J’adore Internet, ça me rend des services énormes et comme je ne suis pas marié avec, je ne vois pas pourquoi je serais obligé de prendre le pire, moi qui ne veux que le meilleur !

Pourquoi nous infligeons-nous ce genre de choses ?

Et je ne parle pas que de Facebook !

De tout temps, l’Homme aime se rassembler autour du feu de camp avec sa tribu… Aujourd’hui, notre tribu est mondiale (Elle est worldwide, comme dirait un vrai digital nomade pour faire croire que son métier est compliqué !).

Aujourd’hui, les gros blockbusters battent des records historiques ! “T’as pas vu le dernier film de… ? Oh le nul !”

Au cinéma de Panurge, si tu n’es pas dans la salle, tu es exclu de la société…

Bien évidemment, il y a l’exclusion volontaire… Pour aller faire un petit feu de camp dans son coin… dans le but inavoué qu’il devienne le feu de camp de référence !

Je trouve que Facebook, Instagram et autres… illustrent bien cette recherche de la reconnaissance, de la validation par ses pairs, dont nous avons besoin.

C’est rassurant de se rassembler autour des mêmes sujets et d’en penser la même chose…

Je vais enfoncer une porte ouverte (« Portouvertophilie ») : je trouve notre société lisse, aseptisée, manquant cruellement de diversité…

Suis-je parti en fourgon pour me démarquer de la masse ?

Ça serait extrêmement prétentieux de ma part de le penser ! Soyons réalistes :

Sans revenir aux racines du nomadisme, d’aller chercher des références fumeuses chez les Berbères… depuis quelques années, combien de retraités (majoritairement) sont partis vivre en camping-car ?

À une vache près : Un moulon !

C’est super dans l’air du temps de partir voyager. Comme je ne cesse de le répéter : “Autant de voyages que de voyageurs”. Partir en sac à dos et en autostop courir le monde, partir en char à voile, en avions… Un seul tronc commun : Mettre des photos de notre périple sur Facebook et Instagram, avec la petite gloriole d’avoir un maximum de “J’aimes” ! Bien évidemment ! Sinon quel intérêt de les mettre si tout le monde s’en tape !

J’imagine déjà vos commentaires !

“Oui, mais moi, c’est pas pareil !”

On a tous besoin de reconnaissance… Moi le premier… Si mes vidéos YouTube ne marchaient pas, j’arrêterais d’en faire… (Si vous êtes dans la démarche inverse, posez-vous les bonnes questions !).

Et maintenant ?

J’ai mes canaux de diffusion… Le premier étant ce site, l’autre étant YouTube. Les deux sont complémentaires, je ne m’exprime pas de la même manière sur l’un et sur l’autre, je ne touche pas la même audience, mais j’aime mes rapports avec cette diversité d’individus.

Les réseaux sociaux sont des outils marketing extraordinaires qui permettent une viralité incroyable… Mais le vieillissant et léthargique Facebook n’arrive plus à suivre. Mon site Internet étant blacklisté à cause d’un bug de la plateforme, je ne bénéficie pas de cette viralité…

Facebook est chronophage, faire des vidéos YouTube, des articles pour ce site, maintenir les sites de mes clients, développer mes sites à moi… Je dois prioriser mes activités et me concentrer sur celles qui me tiennent le plus à cœur.

Je sais que vous me suivez, quelle que soit la plateforme, si ce n’est pas le cas, tant pis, je continuerai quand même à donner le meilleur de moi-même pour ceux qui s’en donneront la peine.

Donc pour faire simple, oui, je vais supprimer mon compte Facebook.

Finissons par une phrase toute faite : “Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse”

Merci les amis.

Hé ! Tu sais qu’il y a une vidéo exclusivement réservée aux abonnés du site !?

Comment !? T’es passé à coté de ça ?

Clique sur le bouton juste en dessous pour en profiter !

Et vous ? Où en êtes vous ?

Pensez-vous supprimer votre compte Facebook ?

Vous l’avez déjà supprimé ?

Dite le nous en commentaire !

Je sais que beaucoup d’entre vous êtes des passionnés, mais essayez de ne pas être vindicatif ou agressif.

Vous aimerez aussi...

24 réponses

  1. pescadou999 dit :

    Salut Jon, hé pas facile de supprimer son fb, et supprimé il faut attendre un certain temps et même après si par mégarde ton email et pass sont réintroduit, tout de suite un “content de vous revoir” et hop reparti pour supprimer et rebelote, enfin ca tu le sais. Moi aussi je ne tiens qu’ a youyoututu, un fb anonyme pour quand même le contact avec certains amis et famille mais lassé aussi. Bon je vais regarder ta vidéo réservée abonné.
    Bonne journée, keep cool
    ps: peut être as tu oublié de m’envoyer les coordonnées de la canadienne de Ameixial, si tu as une minute…merci

  2. pescadou999 dit :

    Jon je sais si c’est moi mais le bouton “voir la vidéo”, à part afficher le panneau à droite, ne donne rien

  3. Versaveau Annie dit :

    Coucou Jon, j’ai 55 ans et je trouve que c’est super le portable et les réseaux sociaux. Avant , j’ai passé du temps à attendre des coups de fil ,qui ne venaient pas, sur mon fixe!!!! Par contre chacun peut l’utiliser comme il veut. On a encore un cerveau. Moi quand je veux pas aller sur Facebook, ou autre, je n’y vais pas. Par contre j’adore les opinions des gens sur certains sujets, ou les expériences des personnes dans certains domaines , comme la vanlife et d’autres. Mais à la fin c’est toujours moi qui décide. C’est ma vie, et à mon âge je ne veux prendre que le meilleur. J’ai des emmerdes, comme tout le monde, mais j’ai décidé d’être positive. Maintenant je ne fais que ce que je décide. Continues à écrire, j’adore te lire. Bonne journée Jon.

    • Jon dit :

      Salut Annie ! Merci pour ton commentaire ! C’est top ! Tout le monde n’est pas aussi positif que toi, ça fait plaisir à voir 😊 Bonne soirée 😉

  4. Lino fox dit :

    Salut Jon,j’ai 62ans et en retraite là ce mois ci
    Et depuis plus de 3ans je m’amenage un petit bus pour y vivre à l’année,car plus les moyens de faire
    Autrement.Je suis aussi (malgré mon âge)
    hyper connectés,mais je ne prends que le meilleur
    De chaque chose,je trie et zap énormément
    Je suis d’une génération ou on peut ,même
    A cette époque, avoir son libre arbitre,c’est
    Une époque assez formidable si l’on fait abstraction,bien sûr de certaines choses,beaucoup
    Disent c’était mieux avant,c’est pas forcément
    Vrai,il y avait autant de problème,ils étaient peut-être différents,mais surtout!comme beaucoup moins de moyens pour communiquer,ils n’étaient
    Pas connus

  5. lucjean34 dit :

    Salut tout le monde ….Merci pour ce bel article mon Jon. Tout à fait d’accord avec Annie ; à nous de maîtriser la bête, c’est moi qui décide. Facebook peut-être utile dans certaines circonstances: famille, centre d’intérêt, boulot etc. Il m’arrive de ne pas y mettre les pieds pendant plusieurs semaines. Je peux être “sauvage” 15 jours et redevenir “humain” une semaine. C’est ma nature, ma thérapie, ma façon d’être de base et c’est surement grâce à cela que je j’arrive à vivre dans ce monde qui parfois me …………… Je cherche le mot …….. me ……………m’irrite. La bise à tous.

  6. Catinou31 dit :

    Coucou,
    Je ne suis sur aucun réseaux sociaux et je m’en porte très bien.
    Je me sers de You Tube pour les infos sur le nomadisme, la moto, la couture… j’ai toujours considéré qu’internet était un outil formidable mais, c’est comme tout, il faut en prendre et en laisser et les gens scotchés à leur portable en tout lieu et à toute heure me fatiguent pour rester polie.
    Bizzz

  7. Marc dit :

    Hello Jon.
    Je suis assez d’accord avec toi dans l’ensemble mais en ce qui me concerne je ne me sers de facebook que sur l’ordi. Ma manière de faire me convient ainsi. Grace à l’ordi je gère quand je veux facebook et tout ce foutu bordel.
    J’ai toujours fais attention à ne rien mettre sur mon tel et de ne m’en servir que pour ; téléphoner, trouver sa route via maps, connaitre la météo, avoir un réveil, une lampe et enfin comme appareil photo-vidéo. Pour le reste je m’en passe sans problème. Ce n’est pas que je suis contre mais je ne le sent pas car je pense que c’est par là que le négatif du virtuel arrive. Dés que tu y met un accé à ton blé, ton mail etc… c’est par là (celons ma petite expérience) que les problèmes arrivent. Comme des mouches attirées par du miel.
    Sans parler de la possibilité d’être en contact 24/24 ou que tu sois. Ma doué, que Dieu m’en préserve !!!!
    Bon, faut dire que j’ai 60 berges et nomade depuis belle lurette (pirouette cacahouète ;-)) et en plus que je ne suis pas né avec cet outil. Mis bon, c’est simplement mon avis et je comprend très bien les autres qui font différemment.
    que chacun vivent comme il en tant sans em…der les autres. Telle estma petite philo.
    Marc

    • Jon dit :

      Salut Marc ! Je crois que tu synthétise bien, mais si tu mènes a bien ton projet, je crois que tu vas être obligé avoir quelques notifications en plus ! 😄

  8. Marc dit :

    Ben je verrai à ce moment-là ☹
    Jusqu’à maintenant, depuis 26 ans que je donne des cours et des consultations je n’ai pas eu besoin de tout ça. Jusqu’à aujourd’hui le tel, les émail et WhatSap m’ont suffi alors je verrai. Mon but c’est de vivre tranquille, de nomadiser, de vivre près de la nature et surtout de faire du bien au tour de moi.
    Alors s’il faut se prostituer (désolé du mot mais c’est ce que je ressens quand on parle de vivre ça 24h / 24) et oublier qui je suis et certaines valeurs comme la paix, la simple joie de serre une paluche et de se boire une bière, un café ou une tisane avec des gens de rencontres, alors je préfère renoncer. Si comme toi j’ai choisi la vanlife c’est pas pour retourner chez les moutons de la boîte à coucou ni du politiquement correct. Ma philo de vie c’est Liberté, autonomie, Indépendance. Alors la “face de bouc” hein… Mais bon, vla ti pas que je m’excite comme un jeunot. De bleu le co…lon 😉 de vieux râleur 😊. Mais, encore une fois, je comprend et accepte ceux qui en ont besoins, Pax et joie mes frères et sœurs 😉 .
    Merci Jon pour permettre de nous exprimer.

  9. Fred dit :

    Tu es parti pour te reposer, pour fuir un quotidien que tu ne supportais plus puis finalement tu recommences à te charger la mule. YouTube est déjà bien assez…

  10. Fremeda dit :

    Moi je n’ai jamais voulu m’inscrire sur Facebook.Jamais ressentis le besoin de me faire “mousser” aux yeux du monde.
    Pas besoins d’amis virtuels, j’ai les miens autour de moi, bien vrai, bien vivant.

    • Jon dit :

      Sur mon premier compte Facebook, je n’avais que mes vrai amis et je ne me faisais pas mousser… Facebook est ce qu’on en fait, encore une fois, mais je trouve bien plus intéressant de socialiser dans la vrai vie 🙂

  11. Patrick dit :

    Bonjour
    Moi aussi j’avais supprimé facedebouque car marre comme toi d’une certaine addiction et puis je suis tombé malade et là ça m’a «  gavé «  de lire certains commentaires et parussions donc décision je supprime et je me suis mis à regarder YouTube pour me changer de la télé ( à l’hôpital pas trop de choix 😢) hospitalisation TRÈS longue ( 18 mois et 23 jours) et mon amie qui m’a quitté ( et oui tous pour plaire 😜) donc je me suis retrouvé dans une grosse M… et grâce à YouTube ou des personnes comme toi j’ai décidé de vivre en CampingCard. Et bien sûr comme un imbecile j’ai voulu aller voir facedebouque et mon compte n’a en fait jamais été supprimé il ces re ouvert normalement avec toutes mes infos de l’époque !!!! Donc en fait facedebouque ne supprime jamais ton compte il es stand bye quelques part………
    Merci pour ton article et à bientôt peut-être autour d’un café ☕️
    TRÈS Cordialement
    Patrick ( le bougnat)

    • Jon dit :

      Salut Patrick
      Merci 😊
      Effectivement, 18 moins d’hospi, c’est long. Lourd passif que tout ça ! J’espère que la vie en camping-car t’apporte beaucoup et que tu retrouves le moral !
      Au plaisir de partager un café avec toi 😊

  12. Tara dit :

    Perso je garde un face de bouc anonyme pour suivre l’actualité et certains réseaux censurés par la bien-pensance et les médias de masse . Malheureusement le seul moyen d être en contact avec une info alternative simple , avec pleine conscience de toute l idéologie derrière ce monstre et tout le pouvoir qu on lui donne . Je fais beaucoup de ménage un peu partout mais là suit coincée pour le moment j avoue .
    Bonne semaine à toi .

  13. PSE dit :

    Salut Jon
    Perso, je garde un Facebook que j’alimente de moins en moins ; il fut un temps ou cela me permettait de garder le contact y compris photos avec mes enfants lorsqu’ils étaient à l’étranger (école de commerce, stages, …) ; aujourd’hui, il y a d’autres moyens pour faire la même chose plus approprié !
    Je trouve qu’il faut lutter en permanence pour tenter de préserver sa confidentialité et c’est pénible !
    Bonne continuation
    Chris

Laisser un commentaire

As-tu vu la vidéo réservée aux abonnés du site ?

 

 

Je veux la voir !!

%d blogueurs aiment cette page :